La balade de Cepaea sur son Choisya

  •  Choisya ternata-Sundance-Lich - Oranger du Mexique doré
  •  Choisya ternata-Sundance-Lich - Oranger du Mexique doré
  •  Choisya ternata-Sundance-Lich - Oranger du Mexique doré
  • Cepaea hortensia
  • Cepaea hortensia

Les photographes ont toujours été confrontés à ce pensum qu’était le légendage de leurs clichés ! Néanmoins, même s’il fallait passer des heures le dos courbé sur la table lumineuse à remplir le plus lisiblement possible de minuscules étiquettes que l’on collait ensuite sur le cache de la dia ou de l’ekta, on pouvait souvent se permettre pour certains sujets « bateaux » de rester approximatif. Ainsi, la légende à l’ancienne de ces photos aurait été : « escargot sur feuillage jaune ! »
Aujourd’hui, même si les négatoscopes et étiquettes Avery sont passées au rayon des souvenirs, le photographe sous peine de ne pas référencer ses photos est obligé de chausser la casquette du documentaliste et se doit de remplir tous les champs avec toute la précision possible. Cela ne donne donc plus : « escargot sur un feuillage jaune » mais « escargot Cepaea hortensis sur un oranger du Mexique Choisya ternata « Sundance’Lich ».
Ainsi donc, après être devenu photograveur et souvent imprimeur de ses propres tirages, le photographe est devenu documentaliste. Il passe aujourd’hui beaucoup plus de temps en post-production qu’autrefois et tout ceci pour pas grand chose.
J’oubliais, je suis photographe chez Fotofoutoir et reçois 0,5 crédit par photo vendue.
Je toucherai mes sous lorsque j’en aurai vendu un certain nombre pour amortir les frais de gestions de la société mais ma photo ne sera même pas retenue si elle n’est pas correctement légendée !
Ainsi va le monde !
D. Narbeburu