A la rencontre de Félix Arnaudin,
Du brouillard hier dans les Landes sur la route qui relie Luxey à Sabres. Celle-ci traverse sur 25 km la tranchée laissée par la tempête Klaus en 2009 . De vastes parcelles y sont encore vierges de lignes de jeunes pins tirées au cordeau laissant la molinie, les fougères et les petits chênes emblématiques de la lande attraper les nuages. Des circonstances idéales pour s’essayer à marcher sur les traces de Félix Arnaudin, l’imagier de la HauteLande. Pour un peu j’aurai pu le croiser, lui, son vélo, sa grande chambre et Marie sur le cadre !

Si vous aimez la Grande Lande, la photo, offrez-vous ou faites-vous offrir pour Noël l’ouvrage collectif Félix Arnaudin – Oeuvre photographique (1874-1921) sorti en avril année aux éditions confluences. C’est un bel investissement !
D.Narbeburu

Paysage de la Haute-Lande  © D.Narbeburu 2015

Paysage de la Haute-Lande
© D.Narbeburu 2015

Paysage de la Haute-Lande  © D.Narbeburu 2015

Paysage de la Haute-Lande
© D.Narbeburu 2015

Paysage de la Haute-Lande  © D.Narbeburu 2015

Paysage de la Haute-Lande
© D.Narbeburu 2015

Paysage de la Haute-Lande  © D.Narbeburu 2015

Paysage de la Haute-Lande
© D.Narbeburu 2015

carre-DN-DN-Montage_arnaudin_1-M-M

carre-DN-DN-Montage_arnaudin_1-M-M